Prochain spectacle

FEMMES CABARET par le GTA

Comme à l'accoutumée, le GTA organise un Cabaret pour clôturer sa saison.
Cette année, nous avons décidé de mettre la femme à l'honneur, notamment au travers de diverses scènes venant d'époques différentes.
De la femme torturée par un lourd secret, en passant par de simples paysannes raillées par un bel homme, jusqu'à la femme dirigiste et la femme indépendante, les auteurs nous ont donné leur point de vue au travers de leurs personnages.

« Je trouve que le comportement forcé de la femme en dit davantage sur cette société que le comportement des hommes qui préfèrent vivre comme si tout allait bien. Les femmes sentent plus vite, de manière plus précise, bien avant, que quelque chose ne peut pas coller, ne va pas.
Elles ne le sentent pas encore assez et ne s'engagent pas encore assez, mais grâce aux femmes, on peut montrer beaucoup de choses. Je trouve les hommes ennuyeux.»

R.W Fassbinder à propos de l'une de ses plus grandes pièces « Les larmes amères de Petra Von Kant », que nous avons décidé d'adapter et de représenter. C'est accompagné de scènes de Molière, Ibsen, Feydeau, Shakespeare que nous aurons le plaisir de vous servir dans une ambiance "apéritive dînatoire" dans notre petit théâtre !

 

Tarif : Spectacle et goûter 8 euros - Réduit : 6 euros

FEMMES CABARET par le GTA

Jeudi 29 juin 2017 à 20h30

Vendredi 30 juin 2017 à 20h30

Samedi 01 juillet 2017 à 20h30

Dimanche 02 juillet 2017 à 16h30

Salle Renaud Barrault, 19 rue Georges V

95600 Eaubonne

Résa. obligatoire - 06.51.38.48.73

Par mail - contact@gta-asso.org

C'est ça le spectacle, attendre seul, dans l'air inquiet, que ça commence, que quelque chose commence, qu'il y ait autre chose que soi ...
Samuel Beckett

Qui sommes-nous ?

Groupe Théâtre Amitié

Le Groupe Théâtre Amitié est une troupe amateur qui existe sur Eaubonne depuis janvier 1979. Elle fut créée initialement par Marie-Jo Rubens, metteur en scène professionnel, élève et disciple de Georges Pitoëff. Lors de sa création l’idée fondatrice était de redonner au théâtre une dimension humaine et politique réelle : non seulement faire du théâtre le lieu où les problèmes humains sont traités, mais où le principe collectif d’une troupe permette à ses membres de se former humainement et moralement.

Ce principe de base, qui reprenait l’éthique qui avait été mise en œuvre par le cartel (Jouvet, Dullin, Pitoëff, Baty) engendrait une éthique intérieure :

  • Pas de nom individuel, un principe de changement des fonctions (aujourd’hui encore, les metteurs en scène tournent et changent en fonction des spectacles)
  • Le refus de la séparation entre les comédiens et les techniciens, (tous les acteurs devant, en même temps accepter de participer à toutes les tâches, même les plus ingrates et les moins visibles)
  • Un principe démocratique de débat et de mise en commun de toutes les décisions.
  • Une possibilité d’accéder à une activité culturelle à moindres frais (la cotisation étant de 30 € pour l’année)
  • Et enfin, un principe de formation, la troupe intégrant de nouveaux membres de tous âges, de tous milieux, sans aucun préalable, et formant à l’art théâtral au fur à mesure de l’activité elle-même.

Le GTA propose ainsi une programmation complète, contribuant ainsi à l’animation culturelle de la ville (aujourd’hui encore, nous créons plusieurs spectacles par an).

Nous avons toujours souhaité préserver une indépendance totale par rapport à tous les pouvoirs locaux, et c’est pourquoi nous avons toujours limité l’appel à la subvention au minimum, préférant vivre de nos spectacles et de notre public. Dans ce cadre, nous n’hésitons pas à créer les décors, les musiques, les textes ou les adaptations, et assurons de A à Z toute la logistique des spectacles : montage, chargement, transport, éclairage, publicité, programmation, recrutement, etc ...

En somme, une volonté intérieure et extérieure à la fois, de créer un théâtre accessible à tous, contribuant à une ouverture sur le monde et la culture.